#Blabla – Parlons un peu Végétarisme.

Non, je ne vous ferais pas un énième article sur les événements récent. Oui, moi aussi je suis Charlie, mais des articles là dessus, je pense que vous en avez vu une bonne centaine. Mais ce dont je vais vous parler aujourd’hui est un sujet tout autre. Un sujet qui fâche parfois, mais l’actualité de ces jours m’a fait réfléchir et je ne veux pas m’autocensurer, comme on le fait souvent, pour ne pas parler des sujets qui font polémique. Alors voila, je ne suis pas allée marcher samedi dans les rues de Nantes, mais mon hommage, je le fais autrement.

Je vais vous parler de végétarisme. Car ma principale bonne résolution de 2015 fût d’arrêter de manger du porc et du boeuf. Alors NON, je ne suis pas végétarienne, et je ne prêtant absolument pas l’être. Je mange encore des produits d’origine animale, puisque je mange de la volaille et du poisson. Je ne pense pas d’ailleurs être ni Flexitarienne, ni pollotarienne, ni pesco-pollotarienne, où tout autres noms ridicules florissant sur le web comme s’il était inimaginable de ne pas rentrer dans une case bien précise.

pasdsmonassiette

Mais alors pourquoi ? Si je mange encore du poulet et du poisson, c’est que, contrairement à la plupart des végétariens, ce n’est pas pour une question de bien-être animal, même si je boycotte les élevages intensifs et les viandes tel que le veau, dont la production me répugne (on en parle des veaux qui vivent dans le noir toute leur vie à même le béton car la lumière et la paille ne permettrais pas d’obtenir la viande bien blanche que le consommateur attend ? Bref).

Malheureusement, pour nourrir toute la population, ses élevages intensifs deviennent indispensable pour répondre à la demande toujours croissante. A mes yeux, il est là le problème. Nous mangeons beaucoup trop de viande. On nous fait croire que manger de la viande est indispensable, qu’il faut en manger plusieurs fois par semaine, et je ne parle même pas des publicités « Le boeuf, c’est bon ! » Alors que non, la viande rouge, ce n’est pas bon pour la santé. Pourquoi ? On appelle cela le Lobbysme de l’Agro-alimentaire… (Money money !) Un exemple ? « En 2005, sur les 29 membres du comité d’experts en nutrition humaine de l’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments), c’est-à-dire le comité chargé de conseiller les Français sur leur alimentation, 20 avaient des liens de collaboration avec l’industrie laitière, 13 de ces experts travaillaient avec Danone.” On comprend pourquoi les produits laitiers doivent être nos amis pour la vie…! Pour la viande, c’est pareil, alors que globalement, manger de la viande une a deux fois par semaine, cela suffit à avoir les apports nécessaires… Et pourtant, beaucoup en mange deux fois par jours !!

effet-de-serre-fonction-alimentation-600x450

De plus, la production intensive de viande à des influences très néfastes sur l’environnement : D’après Greenpeace en 2009, l’élevage bovin est responsable de 80% de la déforestation amazonienne. De plus, en 2013 un rapport de la FAO soulignait que l’élevage était responsable d’environ 15% des émissions de gaz à effets de serre, soit plus que l’ensemble du secteur des transports… Sans parler de la consommation d’eau…! En gros, 1kg de viande = 20.000L d’eau, 50m² de foret vierge et 250km parcourut en voiture. Et je ne vous parle pas de toutes les bouches que l’on pourrait nourrir si toutes les productions de soja n’était pas utilisées pour l’alimentation du bétail… ^^’

Voila, en gros, pourquoi j’ai décidé de fortement réduire ma consommation de viande. Je mange encore du poulet car, ne pouvant pas manger d’œuf (je ne les digère pas) il était difficile pour moi de devenir végétarienne sans surveiller de prêt mon alimentation. Mais je réduis au maximum et privilégie toujours le poisson. Et pour être franche, cela ne me manque pas plus que ça : Je n’ai jamais vraiment aimée la viande, même si bon, les tranches de saucisson me font parfois de l’oeil à l’apéro ;)

Je précise que cet article n’est peut être pas représentatif de la réalité, peut être que je ne vois que ce que je veux voir, mais en tout cas c’est mon avis. Et je trouve que cela fait peur tout ce que l’on peut découvrir lorsque l’on creuse un peu sur un sujet. Après, on ne peut pas s’engager sur toutes les causes, car rien que sur l’alimentation, on ne mangerait plus rien… Mais chacun à ces causes qui lui tiennes à coeur, et moi c’est celle-ci.

J’espère vous avoir éclairée, et sur ceux, à bientôt pour des choses plus futiles et plus lègères ! ;)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :